Menu:

Version: 1.0
(mai, 2008)

Le tisserand et le tailleur

Après la transformation du coton en fil par les femmes, les hommes tissent des bandes avec leurs métiers artisanaux.

Le chef des tisserands de Makanding, Oussy Thiam, a tissé 100 mètres de bandes de coton de 15 cm de large en 6 jours ; il gagne environ 200 F Cfa/heure.

Le tailleur de Koussanar, El Hadji Gueye, a cousu 10 boubous en 2 jours, à raison de 1500 F/boubou.

Les premiers essais réalisés avec les tisserands et les tailleurs locaux ont débouchés sur des produits finis trop « rustiques » pour l’exportation et trop chers pour les populations locales (environ 6000 F Cfa le boubou en coton bio-équitable).

Du nouveau...

La fédération a fait une rencontre fortuite cette année : Mlle Liz Cooper, jeune styliste anglaise installée au Sénégal, bourrée de talent et désireuse d'apporter sa contribution à la professionnalisation des tailleurs sénégalais.

Le coton biologique l'intéresse particulièrement et c'est ainsi qu'elle a réalisé la première collection de sacs de la fédération (voir la page "produits" )